Une célébration du centenaire

Reconnue lors de la 89e session de l’Assemblée Générale du BIE, le 22 avril 1981, l’Exposition Spécialisée 1984 se déroulait à la Nouvelle Orléans, ville de Louisiane réputée pour sa vie nocturne, et coïncidait avec le centième anniversaire de la « World’s Industrial and Cotton Exposition”, exposition alors centrée sur l’industrie du coton. L’Exposition poursuivait l’objectif de faire bénéficier la Nouvelle Orléans d’une période de renouveau urbain, en rénovant le quartier du Warehouse District et en construisant un centre de convention, et de présenter la ville comme destination touristique. L’Exposition avait pour thème « Le monde des rivières : l'eau douce comme source de vie», et se situait sur les rives du Mississippi.

Le site

Le site de l’Exposition disposait d’un monorail, de télécabines qui surplombaient le fleuve Mississippi, et d’un mur haut de 805 mètres le « Wonderwall », qui, du fait de ses couleurs vives, fut rapidement surnommé “Mardi Gras”. L’Expo 1984 avait également sa propre mascotte, un pélican vêtu d’un smoking bleu appelé Seymore D. Fair, ce qui constituait une première dans l’histoire des Expositions.

Le système de monorail autour de l’Exposition avait pour but d’assurer le transit d’un grand nombre de visiteurs et d’éviter les embouteillages dans les quartiers de Warehouse et de Downtown. Pour assurer le confort des visiteurs, une luxuriante végétation fut plantée tout au long du site de l’Exposition et des tentes furent installées sur les bords des allées, afin de protéger les visiteurs du soleil et de la chaleur durant l’Exposition.

Les télécabines surplombant le fleuve Mississippi, s’élevaient à 60 mètres du sol, facilitant le transport de visiteurs autour de l'Exposition. Un amphithéâtre accueillaient des célèbres musiciens comme Willie Nelson, Linda Ronstadt et Neil Young.

Le pavillon américain, très populaire parmi les visiteurs, exposait le prototype de la Space Shuttle Enterprise de la NASA: 2,6 millions de personnes vinrent le visiter durant l’Expo, et y visionnaient sur deux écrans 3-D, un film de vingt minutes “L’eau, source de vie” réalisé par Charles Guggenheim.

Le Village Italien, lieu de restauration très apprécié par les visiteurs, et le pavillon japonais, faisaient également parties des endroits très populaires. Ce dernier reliait le thème de l’Exposition à des éléments culturels et historiques du pays, tout en présentant des objets traditionnels de célébrations japonaises.

Héritage

De nombreux rues et bâtiments dans le quartier du Warehouse District furent transformés pour l’Expo 1984. Les bâtiments rénovés sont désormais utilisés à des fins commerciales et résidentiels. Toutes ces améliorations ont contribué au développement de ce quartier de la Nouvelle Orléans, qui en a fait aujourd’hui un endroit très populaire pour ses restaurants et ses nombreuses galeries d’art.

Le centre de conférence Ernest N. Morial est l’un des vestiges les plus remarquables de l’Exposition. Durant l’Exposition, ce bâtiment était le pavillon de la Louisiane, puis il rouvrit ses portes en tant que centre de convention dès 1985. Bâti sur les berges du Mississippi, le bâtiment servant durant l’Exposition de site pour les pavillons internationaux fut reconverti en centre commercial. Cette reconversion a également permis aux berges du fleuve d’être réintégrées dans la vie urbaine de la Nouvelle Orléans.